L’Arbre généalogique

Mme Nicole,

          Faisant suite aux clauses de notre dernière rencontre, je voudrais vous informer que les documents à moi envoyés ont bel et bien été réceptionnés. Le contenu assez dense et riche d’anecdotes, me permet à cette occasion d’apporter quelques précisions préalables aux mesures qui seront prises pour le soutien psychologique de vos fille et neveu. Mais avant d’y parvenir, voici résumés les faits saillants qui ont marqué votre famille.

  1. LA FAMILLE
  1. Vous êtes l’aînée d’une fratrie de quatre composée de deux hommes et de deux femmes.
  2. Votre père Soldat de profession, perd la vie au lieu-dit Niabang, non loin de Melon, dans le département du Moungo, en Avril 1963. Ce décès survient au cours d’un combat  qui oppose l’armée  régulière du Cameroun, aux nationalistes de l’UPC.[1]
  3. André, votre petit frère gendarme de profession, né en 1956 est exécuté le 1er Mai 1984 à Mbalmayo, suite au Coup d’Etat manqué du 06 avril de la même année.
  4. Sylvie, votre fille née le 08 août 1984, est frappée par une crise de l’AVC le 02 septembre 2005.
  5. René, votre neveu né le 07 Mai 1994 est lui aussi frappé par une crise de l’AVC le 30 avril 2015.
  6. Le Rapport signalétique de l’état de santé de vos neveu et fille avant l’AVC :
FacteursRisques générauxRisques de développer AVCBilan de Sylvie  Bilan   René
 Hypertension artérielle               79,8%21%NonNon
 Dyslipidémie ; NonNon
 Diabète NonNon
 Maladie coronarienne  NonNon
 Tabac NonNon
 Consommation excessive d’alcool NonNon
 Faible niveau d’activité60%NonNon
 Obèsité NonNon
 Avoir été déjà frappé par l’AVC NonNon
 Age – 55 et 65 ans NonNon
Tableau des facteurs déterminants conduisant à l’AVC
  1. OBSERVATION
  1. LA LOI DES CYCLES :
  2. L’écart entre le décès du père (1963) et celui d’André (1984) est de 21 ans (3 x 7)
  3. André le gendarme meurt 1984, il a 28 ans (4 x 7)
  4. Sylvie est frappée par l’AVC à l’âge de 21 ans (3 x 7)
  5. René est frappé par la même maladie à 21 ans ( 3 x 7)
  1. LA LOI DES SÉRIES
  2. Votre père est militaire et meurt après avoir reçu une balle à la poitrine.
  3. René son fils et votre frère, gendarme meurt après avoir reçu plusieurs balles, dont une à la tête et l’autre à la poitrine.
  • COMPRENDRE L’AVC
  • La Psychogénéalogie enseigne que les gens qui meurent des suites de violences, après avoir reçu des balles soit dans la tête soit dans la poitrine, ouvrent la voie à la survenance de l’AVC dans leur descendance. Parallèlement, le Rapport signalétique ci-dessus démontre que ces deux enfants (Sylvie et René) n’étaient pas prédisposés cliniquement parlant à subir cette attaque. D’où la prise en compte de la thèse des psychogénéalogues.
  • LES GISANTS

Les gisants sont des personnes qui hébergent inconsciemment des « fantômes » intergénérationnels qui silencieusement et lentement, exterminent les familles. En dehors des calculs permettant de déterminer qui l’est et qui ne l’est pas, une simple observation des noms peut être aussi une solution. Aussi, pour le cas d’espèce, André, Sylvie et René sont d’emblée des prénoms des gisants et les expériences que chacun d’eux vit et a vécues l’attestent sans la moindre hésitation.

           Ce qui précède force à constater que le malheur de René et Sylvie pourrait se reproduire dans l’avenir sur le même arbre généalogique. Cela dit une PRISE EN CHARGE GENERALE s’impose afin d’éloigner ce spectre qui survole votre espace familial depuis bientôt cinquante-sept ans. En vous rassurant de notre disponibilité à vous accompagner sur les sentiers qui restent à parcourir, nous vous prions d’accepter nos vœux profonds de bonheur pour l’année 2020.

Emmanuel KENNE

Source: https://www.facebook.com/wayisway/posts/1492178257595949

http://psydh.com


[1] Union des Populations du Cameroun : Plus vieux parti politique Camerounais.