Kouyaté est une bourgade située sur l’axe  Mora-Koza et rattachée à l’arrondissement de Kolofata. Cette localité dont les ailes des montagnes avoisinants lui offrent un beau paysage, risquerait se transformer en une zone de conflits intercommunautaires. En effet, la récente nomination de M. BLADI comme  Lawane (Chef de 3è degré) de ce village semble relever, selon une opinion recueillie à Kouyapé, d’une pure provocation de  Sa Majesté SEINI, Chef de Canton de Kerawa. « SEINI a été  intronisé le 02 Mars dernier (…) En moins d’un mois, il veut tout bouleverser (….) Il vient de nommer BLADI comme notre Chef ici à  Joli Soir  (ndlr : quartier de Kouyapé), alors que le  M. ADJA, Chef connu et aimé de tous est vivant, présent et en bonne santé (…) Nous avons désormais deux Chefs : Un ancien et un nouveau. Qui doit donc diriger ?» s’interroge un fils de la localité qui estime que le monarque de Kerawa  « souffle sur les braises » dans une contrée  qu’il connaît bien et laquelle porte encore les stigmates  très douloureux consécutifs aux  raids meurtriers de Boko Haram. « Pourquoi veut-il destituer le Lawane ADJA pour imposer BLADI ? On ne remplace pas un Chef vivant et ce  moment  n’est pas indiqué pour soumettre à  une autre épreuve, cette paix encore très fragile (….) » Déplore un enseignant témoin des échauffourées qui ont opposé ce week-end les partisans des deux Lawanes. L’un des deux Lawanes aurait  nous a-t-on dit,  instruit avec véhémence à l’autre via son porte-parole  de « ne plus agir en ses lieu et place. »  Qui administre donc Kouyapé ? A qui profitent ces basses manœuvres  aux mobiles bellicistes ?

http://psydh.com

Publicités