L’histoire d’un père de famille, MOUSTAFA  Thomas qui cherche sa fille Clarisse BECHE détournée et qui un jour, se voit  traduit en justice par le géniteur de celui qui a perpétré le détournement de cette fille.

ENTRETIEN

MOUSTAFA Thomas, Qu’est-ce qui vous conduit à nos portes ?

Je suis devant vous pour deux raisons. La première est relative  à la Convocation à me présenter à la Brigade de Gendarmerie de Mora, suite à la plainte introduite contre moi par M. Hoché MALAPA et la deuxième raison est celle du détournement aux allures d’enlèvement de ma fille par son premier mari, fils de M. Hoché MALAPA.

Au sujet de la Convocation, de quoi vous reproche-t-il ?

Après m’avoir plusieurs fois sermonné au sujet d’une dette que j’ignore, il a fini par saisir la gendarmerie, non sans avoir tenté d’humilier mon épouse.

En réalité aviez-vous jamais fait des transactions quelconques avec lui ?

Son fils Emmanuel HOCHE a coutumièrement épousé ma fille. Il se trouve qu’au bout d’un temps, les clauses du mariage n’étaient pas réunies et ma fille décide de quitter ce foyer. Elle rejoint dans un premier temps la maison familiale avant de se faire prendre par un autre partenaire qui s’appelle MADE MOUCHE. De cette union, naissent deux enfants. Et face à cette réalité, j’ai remboursé intégralement la dot  d’Emmanuel HOCHE faite de la somme de deux cents mille francs et deux chèvres. C’est ce que j’avais reçu et je les lui avais intégralement rétrocédés. Entre-temps, il me réclame cent cinquante mille francs sous fond de menaces et d’humiliation.

Vous dites avoir remboursé la dot du premier mari et au même moment, vous soulignez que celui-ci a fait un détournement aux allures d’enlèvement de votre fille en principe qui s’est remariée à MADE Mouché.. Dites-nous, à quel moment pensez-vous à un détournement et éventuellement à un enlèvement ?

Il y a  DÉTOURNEMENT de mon point de vue, dès lors que ma fille est partie de Mora pour Yaoundé à mon insu et à l’insu de MADE MOUCHE son époux. Ce départ en cachette a été organisé par Emmanuel  HOCHE son ex-époux. C’est logiquement une preuve d’infidélité  vis-à-vis du deuxième époux et père de ses enfants.  Il y aurait  ENLÈVEMENT puisqu’au moment où je réclame ma fille,  M. HOCHE MALAPA qui serait co-auteur de cet ENLÈVEMENT m’oblige  à lui verser la somme de cent cinquante mille francs dont j’ignore les raisons. Il y  a même abandon d’enfants puisque ma fille part de Mora en laissant ses enfants (5ans et 3ans) dans la nature. Justement parce qu’au moment de quitter, je me trouvais à N’Gaoundéré et son époux (deuxième) se trouvait à Kousseri.

Pourquoi avoir attendu qu’il vous porte plainte avant de décider de parler du détournement de votre fille ?

Je n’étais pas à Mora pour mieux apprécier la situation. En plus, j’estime qu’à un moment donné, les problèmes peuvent se résoudre de manière pacifique. Raison pour laquelle, j’ai affiché profil bas depuis que dure cette affaire. Du moment où il a pensé me ridiculiser sous sa casquette d’AGENT DE COMITE DE VIGILANCE, il  m’appartient de prendre mes responsabilités.

Avez-vous des preuves de ce que vous dites ?

Face à ma conscience, je n’ai qu’une seule version de cette affaire et prends pour témoin  SM  LADA MARAVA, Chef de CANTON PODOKO-NORD.

http://psydh.com

Publicités