20190106_161512 +                          Quelques-uns de nos Collaborateurs victimes des menaces de l’Ex-BH

« Je n’ai rien contre vous (…) mais je m’occuperai de ces gens des droits de l’Homme (…) vous allez voir ici (…) ». C’est en ces termes d’une rare violence, que M. OUMATE Lamine BOUKAR, alias Lawane MAÏNA,  Chef de quartier d’AMCHIDE  s’est adressé vendredi dernier (04 Janvier 2019) aux responsables du P.A.I.C[1]  qui   effectuaient au milieu d’une trentaine de jeunes, une mission de recrutement au lieudit OURO-DOLLE.. Interrogés sur ses  motivations plus ou moins cachées, nos collaborateurs disent ne rien en savoir. Toutefois, deux pistes pourraient  justifier ce comportement va-t-en-guerre :

  • La réunion présidée par les Responsables du PAIC s’est tenue au domicile de M. Pascal GUINA. Situation qui a suscité le courroux de M. OUMATE Lamine BOUKAR pas fier que cette assise ait eu lieu selon ses  propres termes, « chez un chrétien et entourée des chrétiens ». Toutes choses qui selon lui, s’inscrivent (le ton est affirmatif) dans l’ordre de « complot »  ourdi contre lui…
  • L’ouverture de notre PERMANENCE dans l’arrondissement de KOLOFATA, produit jusqu’à lors des turbulences dans les rangs de certains responsables qui y voient une source de nuisance. La récente  arrestation arbitraire de notre Collaborateur par le Commandant de la Brigade T. de Gendarmerie d’AMCHIDE, les gesticulations colériques des collaborateurs du Sous-Préfet de KOLOFATA, le refus de certains responsables administratifs locaux de décharger  nos correspondances, etc. sont là pour illustrer l’apparent séisme psychique qui secoue l’establishment administratif de la place. Et s’agissant exclusivement du cas de M. OUMATE Lamine BOUKAR, il  y  a lieu de souligner qu’en tant qu’Ex-Combattant de BOKO HARAM et nonobstant la peine de prison endurée, il demeure  un danger pour la communauté si l’on s’en tient à ses écarts de langage pas du tout tendres à l’endroit des chrétiens. Serait-il d’ailleurs risqué de soupçonner ses probables accointances avec ses anciens acolytes terroristes pour qu’il soupçonne derrière notre présence, les risques d’être démasqué ?  Si non pourquoi notre hyper-dynamisme sur son espace, causerait-il  tant de fébrilité ?

NOS  CRAINTES

           Depuis le Vendredi dernier, jour de survenance des menaces ouvertes de M. OUMATE Lamine BOUKAR, quelques-uns de nos Collaborateurs reçoivent discrètement de façon régulière, des gens qui par élan de sympathie, leur conseillent prudence et méfiance vis-à-vis de cet Ex-Boko Haram qui ne cesse de jurer en privé qu’il aura leur peau. Comment réaliserait-il son projet macabre, si ce n’est par la réactivation de ses vieux réflexes terroristes ? Comment peut-on admettre qu’un  Ex-Combattant terroriste ait été maintenu son poste de Chef de quartier, après avoir entre-autres porté l’arme contre son pays et purgé une peine de prison ? N’est-il pas temps de l’éloigner de cette zone qui reste jusqu’à ce jour, le théâtre des raids de la secte terroriste  puisque rien n’interdit tout  analyste de soupçonner sa probable collaboration ?

M-K

http://psydh.com

[1]  (Programme d’Appui à l’Initiative Communautaire),

Publicités