djedje simon Simon  Djédjé

Simon DJEDJE, 24 ans, débrouillard, SECRETAIRE GENERAL de  HUMAN RIGHTS MONITORING (Observatoire Droits de l’Homme), Antenne de KOLOFATA vient d’être conduit menotté ce jour,  autour de 11h06  à la  Brigade  Territoriale de Gendarmerie (BTG) d’AMCHIDE par le Chef  de cette Unité (CBT), l’Adjudant-Chef  Major  Pierre  FROUMSSIA.au motif de ce qu’il s’oppose au mariage avec Mlle TEFOUA, adulte âgée de plus de 30 ans.

En effet, au cours de la première quinzaine du mois de novembre dernier,  Mlle TEFOUA porte plainte contre notre collaborateur Simon  DJEDJE. Sa démarche tient au fait que, ce dernier nie être le co-géniteur du bébé qu’elle porte en main. Et le concerné interrogé à ce sujet justifie sa position dans ce sens qu’il ne saurait assurer la paternité d’un enfant né quatre mois après qu’il ait « connu » sa maman. Aussi proposera-t-il, pour la gouverne du CBT qu’un test ADN  fusse fait afin de trancher.. Refus de ce dernier qui depuis lors, exige ni plus ni moins,  le mariage entre les deux.  Ce matin,  par voie téléphonique le CBT intime l’ordre à Simon  DJEDJE de se présenter d’urgence à la BTG d’AMCHIDE. Tout  respectueusement, il dira à son interlocuteur sa disponibilité à le faire, mais après avoir assisté à une réunion urgente à laquelle il est convié au siège de l’Organisation à Mora-ville. Toutes choses qui n’ont pas plu au « Chef ». C’est ainsi qu’armé de son P.A, il a débarqué brutalement à bord du véhicule de Service et a procédé publiquement sous fond de raillerie à l’arrestation de notre collaborateur. Celui-ci est dès lors menotté et jeté dans le véhicule, comme un vulgaire badaud en villégiature. Aussi y a-t-il lieu de souligner que  Simon DJEDJE  qui au moment de son arrestation  portait à son cou le badge de l’Organisation, a plaidé pour plus de respect et de considération, puisque, a-t-il rappelé au gendarme et à maintes reprises, « mon Commandant je suis en mission (…) ne me ridiculisez pas (…)  » et l’Adjudant-Chef Major, ivre d’autorité de rétorquer «  je m’en fous des droits de l’Homme ».

M.K

http://psydh.com

Publicités