marine 2

LONGUE LONGUE fils du Gendarme-Major à la retraite Siddick ZIGUELA est accusé par son géniteur d’avoir soustrait et vendu des pièces de son véhicule (garé depuis près d’une décennie). Dans le souci d’y voir clair, l’Officier de Police Judiciaire retraité sollicite les services des marins basés à Maga. Ceux-ci sans se faire prier, procèdent à une enquête musclée qui aurait abouti à l’identification des présumés acheteurs de ces pièces de véhicule. Des interpellations et tortures s’en suivent. Femmes et hommes sont confondus dans ce « forum » d’une autre ère. Le Commandant de la Brigade Territoriale de Gendarmerie de Maga s’interpose, mais n’est pas suivi par ces militaires qui l’auraient repoussé en ces termes : « Laissez-nous achever notre boulot ». Des victimes racontent leur cauchemar !

2è VICTIME :

Son nom c’est HADJI  MAMAT, 48 ans, domicilié au quartier Résidentiel (Maga), Mécanicien.

 

IMG_20180619_084701

Hadji Mamat

Quand survient votre arrestation et Comment s’articule-t-elle?

Le  13 juin dernier, je reçois chez moi des miliaires à bord d’un pick-up. A leurs côtés sont assis Longue Longue et une dame. je suis aussitôt conduit au Camp Marin. A l’entrée de leur bâtiment, je trouve assis un militaire portant sur les épaules une barre jaune et une étoile ((ndlr : Sous-Lieutenant et pour la marine = Enseigne de Vaisseau de 2è Classe) qui me demande  les raisons de mon arrestation. Je lui réponds en disant que c’est au sujet du Carburateur et du Démarreur.

Et la suite ?

J’entre dans leur bâtiment et Un militaire avec des galons en (V) rouge me dit que je suis son père et qu’il n’est pas prêt à me bastonner. Quelques temps après, il sort et revient me dire qu’il a reçu l’ordre de me chicoter. C’est ainsi qu’il me demande de me coucher nu au sol. Après cela, le mélange urines plus eau et sable est arrosé sur moi. Et à l’aide d’une planche d’abord, puis d’une machette par la suite, je suis battu sur la plante de pied et au dos. Le  Commandant de la Brigade de Gendarmerie de Maga pour qui je suis le mécanicien est informé et intervient. Peine perdue, puisque les militaires refusent de l’écouter et le prient de libérer en attendant qu’ils  achèvent leur boulot.

Combien de temps dure cette peine ?

Environ deux heures.

Que peut-on retenir des conditions de votre libération ?

Ils ont exigé que je leur donne 25 litres de carburant. Mais je suis libéré sans le leur offrir.

 

3è VICTIME :

Elle s’appelle  M. OUMAR ABDALAH, 46 ans, Pêcheur.

IMG_20180619_153708

Oumar  Abdalah

Vous êtes arrêté et torturé par des militaires le 27 Avril 2018 à Maga. Que doit-on savoir des circonstances de cette arrestation ?

Adam Goudron, est un vieillard d’environ 80 ans, bien connu des pêcheurs, domicilié à TEGUELE, 15km de Maga. Ce jour-là, je le retrouve autour du lac, vers 16h en train d’être bastonné par six militaires. Analphabète, il dit ne rien comprendre des propos des militaires et me supplie de servir d’interprète. Je ne refuse pas et les militaires décident de nous conduire tous au camp. Une fois au camp, sans la moindre discussion, ces militaires déclarent que le père ADAM GOUDRON est très fatigué et c’est moi qui devrais être chicoté à sa place. Ils exigent que je me déshabille. Après m’avoir arrosé de l’eau mélangée aux urines et du sable, je suis sévèrement battu aux plantes de pied et au dos entre 18h et 23h. J’ai depuis ce jour-là, perdu l’usage d’un œil.

Dans quelle condition s’est déroulée la libération du vieillard et la vôtre ?

Je leur avais remis 5.000F et le père ADAM, 18.000F pour être libre.

Connaissez-vous les noms de vos bourreaux ?

Non. Physiquement je peux les reconnaître.

Entretien et traduction à Maga le 23 Juin 2018

Par   La CELLULE D’INVESTIGATION

FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ CAMEROUNAISES : DE LA SENTINELLE AU BUSINESS ?

Voici pourquoi nos postes de contrôle de Sécurité mutent progressivement en de véritables Comptoirs : Cas de Maga.

Postes de Contrôle Unités de Forces de Défense et de Sécurité Jour de la semaine Sommes perçues Victimes
Poste Central (Entrée Grand pont) Contrôle mixte : Police et Gendarmerie de Maga Chaque jour 500F à la police et 500F au gendarme Tout usager, excepté les piétons.
Malawaye (entre Guirvidig et Maga) Samedi
Farawoulou par Guirvidig Samedi et Lundi
Toutes les pistes qui convergent à Maga  

Gendarmerie

 

Dimanche
Contrôle mixte : Police et Gendarmerie de Maga Mardi
POUSS Mardi
Tekele (Vers la Digue) militaires Chaque jour 200F et 2000F Motos et véhicules
Contrôle mixte : Police et Gendarmerie de Maga Jeudi 500F à la police et 500F au gendarme Tout usager, excepté les piétons.

 

http://psydh.com

 

Publicités