Régine NOAH  Evaga Nga

CHRONOLOGIE D’UN CHEMIN DE CROIX

Date Evènement Observation
 

 

 

16-5-95

Sur autorisation écrite de S.E Edouard Akame Mfoumou, Ministre de la Défense d’alors, Le Capitaine Noah officialise son mariage avec Mahakam Régine  au Centre d’Etat-Civil de TENYE, Arrondissement de MINTA, département de la HAUTE-SANAGA. Le régime est précis : Monogamie et biens communs.  

 

Régine Mahakam est restée son épouse jusqu’au 10-7-2015

10-7-2015 Décès du Colonel

Noah Nga Symplice

Mme Régine Noah est en absence justifiée hors du Cameroun. Par contre Mme  Noah née Marie-Angèle MEYANGA, Maire d’Esse – AFANOLOUM, dans la MEFOU et AFAMBA « gère » les obsèques.
13 au 18/10/16 Régine Noah et Evaga Nga (frère aîné du Colonel) sont placés en garde-à-vue au Commissariat Central N° 1 de Yaoundé Angèle Noah les reproche d’avoir produit un faux acte de mariage. Elle se présente de fait comme unique épouse du Colonel décédé
Depuis le 14/11/16 Régine Noah et Evaga Nga sont en détention provisoire à la Prison Centrale de Kondengui Les Etats signalétiques du Colonel NOAH confirment que  Régine NOAH fut bel et bien son épouse. Angèle Noah pourtant y est inconnue.

NOTRE ETONNEMENT

Nous ne sommes pas des experts en droit encore moins avons-nous la prétention de prendre position dans cet espace où se battent deux dames faisant valoir chacune ses arguments. Cependant s’il n’est pas interdit de penser, de réfléchir, de questionner des faits lesquels pour nous restent sacrés, nous arrivons forcément à une limite du raisonnement qui n’est plus tributaire du droit écrit, des textes en vigueur. C’est la majesté du BON SENS qui nous interpelle :

  • Pourquoi depuis que dure cette crise, le MINISTERE de la DEFENSE employeur du Colonel NOAH Symplice, est resté muet et laisse faire après que nous l’ayons saisi ?
  • Qu’est-ce qui explique l’acharnement de l’appareil judiciaire quand on sait que le Tribunal de Yaoundé dans un premier temps s’est prononcé sur la dévolution successorale de feu Colonel NOAH, a délivré à dame Régine NOAH une GROSSE DE JUGEMENT, suivi d’un CERTIFICAT DE NON APPEL selon les règles de l’art et que par la suite, le même tribunal la jette en prison pour « faux et usage de faux», suite à une opposition faite six mois plus tard ? Que devient l’essence et le sens de la chose jugée ?
  • Que pense cette Justice au vue de l’Incohérence visible sur l’acte de Mariage que le camp plaignant a brandi : Confusion entre la date de célébration dudit mariage et le numéro de l’acte, ignorance (puisque absence) de la date de naissance de l’époux, impossibilité professionnelle que l’époux ait séjourné au lieu de célébration dudit mariage à la date inscrite sur le document, absence de la photo du couple, non publication des bans dont l’effet n’aurait pas permis que ce mariage ait lieu, en comparaison du régime choisi dans les deux actes de mariage qui se disputent l’authenticité, etc.

NOTRE  SOUHAIT

C’est pour cela que nous pensons que la détention à la Prison Centrale de Kondengui et ce depuis Novembre 2016 de Mme NOAH Régine et EVAGA Nga  est arbitraire.

Vivement qu’ils en soient libérés !!!!

 

http://psydh.com

 

 

Publicités