IMG_20170918_161958

L’Institut privé franco-anglais « SCHULZENTRUM », d’enseignement général primaire et secondaire de fondation Germanique, est au cœur de tous les débats à Mora. En effet, Mme Adelheid Hermine KORDASS, fondatrice d’origine Allemande et domiciliée à Yaoundé, a interdit à son personnel et élèves, l’accès au sein de son établissement pour le compte de cette année scolaire. C’était le 04 septembre dernier. Le Préfet du Mayo-Sava aurait été saisi quelques jours plus tard par écrit. Cette dame dont le profil psycho-Caractériel révèle de fortes prédispositions néo-esclavagistes, défraie la chronique. Elle aurait renouvelé auprès du chef de Terre, par écrit apprend-t-on, sa ferme interdiction de violer l’enceinte de son  Établissement. La traduction d’une telle démarche en chacune de nos langues maternelles pourrait se réduire en une phrase : « SCHULZENTRUM est fermé ». Une décision qui est prise sans préavis pour le corps enseignant qui accuse d’arriérés de salaires d’une part et d’autres parts pour des parents d’anciens et nouveaux élèves médusés et devenus de véritables otages de l’intelligence !

LE DILEMME « SAMBADIALLOÏQUE »  DES PARENTS D’ÉLÈVES

Où vont-ils inscrire leurs enfants tant du primaire que du secondaire ? Ce problème se pose avec acuité dans un espace où la tricherie et le « démerdage » sont  érigés en règle. Justement parce que :

  • Les Écoles primaires sont vides. Des enseignants y mutés pour certains ne se sont jamais présentés depuis deux années scolaires, alors que d’autres, attendent Janvier 2018 pour faire acte de présence et retourner aussitôt après la fête de la jeunesse.
  • La qualité d’enseignement dans la grande majorité de ces Écoles est en-deçà des normes. Oui, pour la simple raison que les ENIEG[1] ont hébergé ces dernières années des tricheurs devenus Instituteurs, diplôme du CAPIEMP[2] en poche, alors que toute évaluation faite, ils n’auraient jamais fréquenté la classe de 6è. Sans dédain pour ce corps de métier qui a en son sein des valeurs, des compétences insoupçonnées, il reste néanmoins vrai qu’un test d’évaluation de dictée ou d’Orthographe à eux soumis, permettrait de dénicher cette poignée de tricheurs moins outillés en langue française que leurs propres élèves ?
  • La moralité de certains directeurs est largement douteuse, quand on sait qu’ils sont nombreux à avoir détourné les frais de dossier du Concours d’entrée en 6è et du CEP[3] de leurs élèves, plusieurs fois de suite et sans jamais en être inquiétés par leur hiérarchie. L’Inspection d’Arrondissement de l’Éducation de Base de Mora que nous avons ouvertement dénoncée à ce sujet, en garde d’acerbes souvenirs et les preuves patentes de son laxisme manifeste. Une action en justice à ce sujet est pendante au niveau des Tribunaux du Mayo-Sava.

 

  • Le déficit de motivation et la clochardisation des enseignants du Public chez qui, l’avenir de leurs élèves est peu préoccupant.
  • Les CES et Lycées n’ont pas de salles égales au nombre de classes créées.
  • Le manque criard des enseignants hypothèque la qualité d’enseignement. C’est vérifié que plusieurs établissements scolaires ne disposent que d’un seul professeur de Maths ou d’anglais pour toutes les classes des deux cycles, aucun Professeur de philosophie pour les classes de Terminale, toutes séries confondues. Etc.

LA TRAHISON DU CORPS ENSEIGNANT DE SCHULZENTRUM

Ils sont vingt-quatre dont quatorze affiliés à la CNPS, tous  plongés dans le désarroi total :

NOMS ANCIENNETÉ SERVICE SITUATION CNPS
1. Caleb Gepelba 7 ans Affilié
2. Didja  Bello 19 ans Affilié
3. Djakaïwa 4 ans Affilié
4. Djonga  François 19 ans Affilié
5. Dougdjé Kotaha 22 ans Affilié
6. Felix 12 ans Affilié
7. Gouané Wanié 7 ans Affilié
8. Haman Fossoko 14 ans Affilié
9. Kola 15 ans Affilié
10. Kolia Jean-Baptiste 20 ans Affilié
11. Mekoa  Delphine 24 ans Affiliée
12. Ndoula Jean 23 ans Affilié
13. Oumar  Mana 20 ans Affilié
14. William 07 ans Affilié

OBSERVATION

  • Ils sont 14/24 affiliés à la CNPS.
  • Leurs cotisations CNPS sont prélevées, mais pas reversées depuis 2012.
  • Ces Enseignants concomitamment parents d’élèves, accusent chacun 4 mois de salaires impayés et sont dans l’incapacité d’inscrire leurs propres enfants.

DOLÉANCES DU CORPS ENSEIGNANT DE SCHULZENTRUM

Tous formulent le vœu de se faire assister en Justice par un Avocat à la charge de l’État. Car précisent-ils, un procès contre cette dame est d’avance perdue. Elle a cette habitude de le rappeler à son personnel qui le confirme d’ailleurs. Et à propos, avons-nous appris,  en 25 ans quatre enseignants l’ont traduite en justice. Il s’agit de : ALHADJI  IBRAHIM, DJONGA FRANÇOIS, FOUMOU et OUMAR MANA. Trois ont abandonné la procédure pas par faiblesse d’arguments, mais par suprématie de nuisance de leur adversaire. ALHADJI  IBRAHIM seul a tenu jusqu’à la Cour suprême d’où il attend le verdict depuis plus d’une décennie.

E.M

 

[1] École  Normale des Instituteurs de l’Enseignement Général

[2] Certificat  d’Aptitude Professionnelle des Instituteurs de l’Enseignement Maternel et Primaire

[3] Certificat  d’Études Primaire

 

Publicités