Addou aziz abdoulaye

Abdoul-Aziz Abdoulaye, 26 ans domicilié à Mora est interpellé tôt ce matin au lieu-dit  MEME (chefferie dépendant  de l’arrondissement Mora) par des éléments de la Brigade Territoriale de Gendarmerie de Mora (BTGM). Les raisons ne nous intéressent pas. Cependant, nous sommes offusqués d’apprendre qu’il ait fait l’objet de bastonnades et autres formes de tortures au point d’être incapable de se tenir debout. Pour démontrer leur mauvaise foi, les gendarmes l’ont conduit directement en cellule, plutôt qu’à l’hôpital tant il est vrai que le jeune Abdoul-Aziz Abdoulaye était déjà très épuisé et même affaibli. Il doit donc passer ce jour, sa  première nuit en cellule dans des conditions médico-judiciaires  inacceptables, puisque  légalement injustifiées. C’est criminel !!!!

GENDARMERIE NATIONALE ENTRE L’IMPUISSANCE  DE PROTÉGER ET LA FAIBLESSE  DE TORTURER

Ces hommes de la BTGM  ont-ils vraiment besoin de torturer un justiciable  pris  dans leur filet ? Où se situent les limites de  leurs  missions  lorsque nous nous rappelons qu’à Mora, toutes les plaintes introduites contre des militaires  peinent à prospérer ? Il  y a quelques semaines, face à un cas mettant en cause un soldat  de  1er classe de la Force Mixte Multinationale, accusé de violences sur une dame,  le patron de cette unité nous a ouvertement affiché  son incapacité à diligenter  une action contre cet élément. Et constatant que le mis en cause n’avait pas été inquiété, nous avons rapidement saisi le Général de Brigade, Commandant de la Force Mixte, action dont nous restons dans l’attente de la suite. Ce n’est qu’un cas parmi tant d’autres  qui attestent d’ailleurs les propos d’un des adjoints du Commandant de cette même Brigade, qui dans le même sillage ne s’est pas empêché de nous rappeler, parlant des militaires de la Force mixte Internationale, que «  quand on les convoque, ils ne viennent jamais ». Autres preuve d’impuissance ?  Et de cette apparente faiblesse de protéger , doit-on tolérer qu’à  l’inverse ce soit cette même Unité de Gendarmerie qui se plaît à torturer à mourir  un justiciable ?


                                                                                ISSA  MOHAMADOU

Publicités