images-militaires-camer

Un Capitaine de l’Infanterie confond de cible et se livre à une séance de tortures d’un jeune débrouillard. Notre dénonciation à cet effet est restée sans suite…Le Capitaine lui aussi imperturbable. Six mois après l’incident, nous publions intégralement en ligne notre Rapport du 25 Avril 2016:

L’Armée entre la sympathie et l’antipathie des masses

Lorsqu’on l’applaudit pour ses exploits dans la croisade contre le terrorisme, quelques-uns de ses éléments trouvent le vilain loisir de perdre la tête et de torturer de paisibles citoyens.

  • Avant hier, à Mora c’est un jeune de 18 ans qui se faisait abattre froidement par un Soldat, son acolyte du quartier a-t-on appris, pour des raisons non encore élucidées ;
  • Quelques jours après, c’est le tour d’un Sergent toujours à Mora, cette fois dans un hôtel, d’ouvrir le feu sur sa présumée dulcinée et épouse d’autrui ; Elle échappe de justesse à la mort.
  • Hier vendredi à Kousseri, c’est le tour d’un Capitaine de l’Infanterie (dont nous taisons le nom dans cette publication en ligne) de kidnapper un jeune après 19h. Celui-ci ne sera revu par sa famille que le dimanche d’après, dans les cellules de la Brigade de gendarmerie….
  • Et la liste est longue, très longue même ……pourtant tout n’y est pas noir !

      Rapport d’Enquête  à Kousseri, cliquer sur le lien ci-dessous

violences-militaires-a-kousseri

Publicités