images-liban

Des sources bien introduites nous apprennent depuis hier soir du sort  très incertain de 117  africaines arrêtées le week-end dernier par la police de Beyrouth. Elles sont soumises à de rudes tortures. Les mêmes sources sans se contredire, révèlent pour l’une que quatre d’entre-elles seraient entre la vie et la mort, alors que l’autre  déclare deux déjà mortes la dernière nuit.

La situation est d’autant plus préoccupante que le silence des autorités camerounaises maintes fois saisies par nos soins et avec lesquelles nous avons discutées ne cesse de surprendre. Afin de comprendre le mécanisme qui sous-tend le départ de ces jeunes filles pour le Liban, nous publions à nouveau ce qui suit à la travers le lien ci-après:

le-liban-nos-malheurs-part-1

Publicités